Un p’tit coin de Bavière et aussi …

Gaston : Tu vas où maintenant ? Je réponds vers le Nord, la Bolivie.

Il prend ma carte sur la table et entoure une petite ville : La Cumbrecita, et me dit : » il y a un cimetière de nazis ici. »

Je réfléchis et me dis que ce sont pour des rencontres comme celle ci que j’aime voyager. Je passe à coté de pleins de musées, d’églises et de paysages extraordinaires sans les voir et cela m’est presque égal, en revanche visiter des lieux insolites qui témoignent de l’histoire contemporaine, j’adore.

Je fais des recherches sur le net, en effet on en parle, un peu. En revanche rien dans les guides touristiques (Lonely Planet, Routard) et encore moins sur le site de l’office du tourisme du village. Ma curiosité s’excite un peu plus. Le village de montagne se situant à 100 km au sud de ma route initiale, je m’y rendrais donc en bus à partir d’Alta Gracia.

Rappel historique : Au sortir de la 2ème guerre mondiale, quelques allemands ont été saisis par un besoin pressant de changement d’air, la folie des grands espaces, quoi …

Leur exfiltration, entre autres par le réseau « ODESSA », a permis à plusieurs milliers d’entre eux de rejoindre l’Amérique du sud. Le gouvernement du Général Juan Péron a mis à l’époque en circulation 40 000 visas vierges pour accueillir avec bienveillance ces nouveaux immigrants en Argentine.

La majorité d’entre eux s’y sont fait oublier et se sont sans doute intégrés en participant au développement de leur pays d’adoption.

Avant d’arriver à La Cumbrecita, il y a une halte à Villa Général Belgrano, cette ville est marquée par la culture allemande, durant Oktoberfest la bière coule à flot. On y mange sans doute presque aussi bien qu’à Munich. Les vitrines proposent de chopes en grès aux touristes et l’architecture des maisons rappelle la Bavière. La Cumbrecita est un village du même type, plus petit que sa voisine plus ancienne. C’est un lieu de villégiature où les voitures sont interdites pour y accueillir les touristes dans une atmosphère paisible.

En arrivant, je récupère une carte du village à l’office du tourisme et m’engage dans la rue principale du village. Je demande la direction du cimetière des allemands à un local qui m’indique un chemin de muletiers qui monte vers les hauteurs du village. Après plusieurs allers retours je trouve enfin le site. Le petit cimetière est abandonné et principalement fréquenté par les vaches et les mauvaises herbes. A la lecture des plaques on n’y enterre plus personne depuis au moins 15 ans. Je cherche en vain des signes rappelant la grandeur du Reich, rien. Les noms sont majoritairement allemands mais aussi parfois français, sans doute des épouses, il y en même une où figure l’étoile de David ?

Seule une plaque rappelant le grade militaire du défunt est encore présente surplombant un carré de pierres d’environ 80 cm de coté. Sans doute celui qui a demandé à être enterré debout, comme dorment les chevaux et prêt à servir au premier appel !!Si Brassens ne souhaitait pas mourir pour des idées, d’autres sont morts avec les leurs, mêmes nauséabondes.

Je quitterais le cimetière à la fois déçu et heureux d’avoir visité ce lieu insolite, rempli de mystères et de contradictions.

la cumbrecita DSCF0816 DSCF0811 DSCF0806 DSCF0805 DSCF0802 DSCF0801 DSCF0799

  6 comments for “Un p’tit coin de Bavière et aussi …

  1. aurelien
    2 septembre 2014 at 18 h 47 min

    Bonjour Franck ,
    Après avoir pris un peu de retard sur ton parcours , c’est avec plaisir que je te suis vers ton long périple qui en émerveillera plus d’un .
    Bonne route et bon courage !

    Aurélien Vielpeau

  2. elgranviaje
    2 septembre 2014 at 2 h 44 min

    hola frank,veo que estas por unos lugares barbaros,hay muchos lugares en argentina para ver,seguire atento a tu viaje y fotos de los distintos lugares que vayas,saludos y revisa siempre la bici antes de una salida para evitar roturas en el camino y mas el sistema de trasmicion y que este bien aceitado y limpio…

  3. Darracq service
    31 août 2014 at 20 h 58 min

    Salut Franck
    un coucou de la Hallebardiere
    Bien sur si tu as besoin d’un dépannage à distance tu n’hesites pas !les cinq premieres minutes sont gratuites et pour un déplacement sur site il faut simplement envoyer un billet aller retour et la premiere heure sera offerte .
    bonne route on pense à toi
    salut
    thierry

  4. TA LILIANE
    28 août 2014 at 13 h 36 min

    Mon José,
    J’appelle le banquier et  » les éditions du plat pays » aujourd’hui. Je te redirai pour le contrat…
    C’est sûr, il faudra écrire un livre…
    Je pense à toi,
    Ta Lili

  5. RICHARD
    27 août 2014 at 22 h 45 min

    Salut Franck,
    Ca démarre bien , on te suivra tout le long de ton voyage, raconte nous la terre comme les cosmonautes dans la station orbitale.
    Nous te souhaitons bonne route et plein de belles rencontres.
    On t’embrasse au son des cigales
    Richard

Laisser un commentaire