LE COSTA RICA, ENFIN ET DEJA !!!

Déjà 6 mois que j’ai quitté Buenos Aires, le temps a passé vite, trop vite. J’entre maintenant dans un pays dont on m’a dit tant de bien. C’est la Suisse de l’Amérique Centrale dit-on, coté cout de la vie je ne tarderai pas à m’en rendre compte !!

Comment tout peut changer en passant une frontière ? Dès mon entrée au Costa Rica je roule sur une départementale ombragée au milieu de la forêt. La circulation est moins dense, les routes et les maisons entretenues, les gens souriants, une autre planète comparé au Panama !!!. Lors de ma première pause dans un bar au bord de la route un couple de « Ticos » (costaricains) m’offre à boire et à manger, comme çà, juste en échange de quelques mots sur mon voyage. Suite à quelques conversations avec des étrangers installés dans le pays depuis plusieurs années, c’est un pays où il fait bon y vivre. La nature préservée, la sécurité, le climat, la mer beaucoup d’américains et de canadiens qui sillonnent les routes semblent avoir investis les lieux depuis longtemps, par chance je ne rencontre pas de Mac Do et compagnie, pourvu que çà dure ?

C’est réel plaisir de rouler à vélo depuis la frontière malgré la chaleur qui monte à 40° à l’ombre à partir de 10 heures, aussi le matin je commence mes journées au levé du jour vers 6h pour me poser dans un hôtel vers 15h pour une bonne douche réparatrice et me voila comme neuf…

J’ai bivouaqué une nuit au bord de la plage avec des singes hurleurs au dessus de la tête, ils ont un cri qui fout vraiment la trouille ces bêtes là , heureusement je les avais vu la veille au soir avant de dormir !!!

Si les départementales sont parfaitement entretenues ce n’est pas le cas de toutes les routes secondaires, hier la journée a commencée par 20 km de piste de pierres avec des cotes à 10 et 15%, moyenne 4 km/h, 2 litres de flotte, j’ai failli regretter la Bolivie !!! J’avais beau me dire que j’avais le temps …

Billet d’humeur :

Les mots qui fâchent : tu es à la retraite ? Moi qui pensais naïvement que mon allure juvénile ne laissait aucun doute sur la question !!!

Les mots qui ne fâchent pas : Tu vends de la bière ? «  no, mi amor », mais à coté ils en vendent. A chaque fois  cette expression me fait rire !!!

20150202_122413
20150202_122413
« 1 de 14 »

  1 comment for “LE COSTA RICA, ENFIN ET DEJA !!!

  1. la grande nicole
    12 février 2015 at 8 h 37 min

    Tu nous fais rêver avec les belles plages et la chaleur nous nous avons en ce moment -2 le matin au réveil profite bien tu as l air d un jeune homme ..ça conserve le vélo.
    Gros bisous

Laisser un commentaire