Du lac Titicaca à Cuzco. 530 Km Altitude Max 4338 m

Passé la frontière péruvienne, je me dirige vers July, ma première étape. En me promenant dans la rue, je suis intrigué par une file d’attente devant la porte d’une grande cour intérieure d’où s’échappent les sons d’un groupe musical. C’est mariage aujourd’hui. J’aperçois les femmes habillées de magnifiques robes de couleurs tourner sur elles mêmes, une bouteille de bière à la main, sur une musique un poil plus moderne que celle de la pub de Nescafé (souvenez-vous 1981, la colegiala, le petit train et le beau latino qui déguste le café !!!) Sur le trottoir d’en face, une femme trône devant un mur de caisses de bières en mettant à jour sur un calepin la liste de mariage. Chacun des invités semble pouvoir entrer dans la fête uniquement accompagné d’une caisse de bières dans chaque main et d’un sachet de confettis. Super cadeaux pour la mariée !!! Moi, j’aime bien le concept. J’entame une discussion avec un jeune endimanché, qui manifestement avait fêté l’événement depuis quelques heures et qui me confirme comme tous les bons copains : « qu’ils sont fous de se marier !!».

A Puno, en passant devant un magasin d’instruments de musique, j’écoute avec plaisir deux guitaristes qui jouent des airs traditionnels. Après quelques mots pour faire connaissance, Gaary Lopez me dédit un morceau que vous trouverez sur cette vidéo. Sympa l’artiste !! Pour la petite histoire, les sonorités de mon prénom « Franck » étant un peu compliquées en espagnol, j’ai simplifié l’affaire en me baptisant « Francisco » comme le pape !!!

Je continuerais ma route vers Cuzco en pédalant tranquillement vers sans doute l’altitude la plus haute de mon voyage  4338 mètres. Par chance, l’ascension se fera avec peu de côtes vraiment difficiles, le top sera la longue descente de 30 km qui suivra le col. J’ai croisé en moyenne un cyclotouriste par jour, comme souvent on s’arrête quelques instants, histoire de faire un brin de causette et pourtant j’en ai croisé un qui m’a jeté un regard puis aussitôt baissa la tête sur son guidon en continuant sa route de plus belle !! Est-ce que la proportion de cons chez les cyclotouristes serait la même que dans le reste de la population ?

L’arrivée dans Cuzco est pénible, quinze kilomètres sous le soleil à respirer poussières et gaz d’échappements et à s’abrutir avec coups de clacsons incessants. Tiens, à ce sujet, où sont les subtils, élégants et parfois timides coups de clacsons des Argentins ? Au Pérou, on fait dans le lourd et dans le pénible ! On fait hurler son bus ou sa voiture pour un rien, et surtout quand on aperçoit un cycliste avec un vélo bizarre. Y’en a même un qui m’a fait la Cucaracha sur une seule note, j’ai eu des envies de meurtre…

Automobilistes du monde entier, arrêtez de faire chier les cyclistes avec vos clacsons !!!

  3 comments for “Du lac Titicaca à Cuzco. 530 Km Altitude Max 4338 m

  1. Michel Bouthemy
    10 novembre 2014 at 23 h 52 min

    Salut Franck, Je vois que tout se passe bien pour toi !!
    Merci de nous faire partager tes émotions et ton effort, pense tout de même à proteger tes jambes, les coups de soleil sont vite pris !!!
    Courage et Amitiés sont les mamelles du Cyclotouriste avec un peu d’eau sucrée tout de même…. A bientôt

  2. RICHARD
    5 novembre 2014 at 21 h 09 min

    Salut Franck désolé ça fait longtemps mais je suis avec beaucoup d’intérêt des pérégrinations, tu viens de monter tres haut . je te passe une petite info à titre de comparaison: On viens tout juste en septembre 2014 de battre le record d’atterrissage et de décollage avec un Falcon 7X de Dassault au Tibet à Daocheng Yading, le plus haut aéroport commercial du monde.une altitude de 4411m mais sans acclimatation donc avec un système de respiration portatif autonome, l’avion d’affaire devait décoller avant midi car la température augmentant, les moteurs manquent de puissance. voir: http://volprive.wordpress.com/2014/10/19/falcon-7x-un-roi-au-dessus-des-nuages/.
    « Pedibus jambus » c’est bien plus fort sans doute!
    Nous allons bien ici, Marine nous tente avec les gateaux qu’elle fait dans son école et la petite ville d’yssingeaux n’a plus de secret pour elle, et Maeva bosse toujours son droit , ils sont peu nombreux dans son master mais il y a une bonne ambiance , elle se plait à Grenoble ville très écolo et pratique. Moi j’ai passé septembre à Bordeaux à travailler sur des nouveaux falcons 8X et 5X. Nous terminons un automne très chaud avec les dernières baignades le 21 octobre pour Nathalie. on a passé un weekend chez Marine tout les quatre pendant les vacances de la toussaint, c’était sympa. voila les nouvelles, nous te souhaitons une bonne route et on t’embrasse.
    Nathalie, Richard, Maeva ,Marine.

  3. Flanet
    3 novembre 2014 at 16 h 52 min

    Coucou Franck
    Mignon le guitariste !!!! le plus jeune !!!! tu devrais me traduire les paroles !!!!
    Belle vidéo !!! tu pédales comme un chef !!!! bisous et courage mon Franck

Laisser un commentaire